Je lance tu lances il lance... un produit extra-or-dinaire

Quand on est curieux et qu'on cherche à se tenir au courant des meilleures techniques de vente en ligne, on peut trouver un peu partout sur internet des méthodes miracles pour devenir riche sur internet (lire notre article) et facilement sur le web.

Il devient très rapidement évident que ces vendeurs de rêve utilisent toutes les astuces commercialisées par quelques gourous d'Outre-Atlantique depuis des décennies, qui sont reprises à leur compte, ces apprentis marketeurs francophones. La méthode Coué étant véritablement la seule qui soit réellement derrière toutes leurs combines de vente, il suffit d'analyser leurs promesses de ventes pour récupérer rapidement une dizaine de signaux alarmants (pour la santé de votre compte en banque). Ainsi, prenez des notes si vous êtes sollicité pour regarder une de ces vidéos, et essayez de répondre aux questions suivantes :

  • - Quelle est la véritable identité de la personne qui s'adresse à vous ?
  • - Quel est son statut ? Où vit cette personne ?
  • - Si l'entreprise déclare employer des salariés, pouvez-vous le vérifier facilement et rapidement (sites comme societe.com, infogreffe, legalis...)
  • - Si la personne filmée déclare des revenus, comment sont-ils présentés ? (chiffre d'affaire brut ou net ? bénéfices réels ? pourcentages de croissance d'une activité ?)
  • - Le vendeur ou la vendeuse affirme t-il/t-elle ne pas vous vendre une solution "miracle" mais une formation, un produit ou un service qui demande un travail régulier et estimé à un certain nombre d'heures ?
  • - Les résultats promis sont-ils annoncés selon un échéancier estimé ou sont-ils très vagues ? ("xxxxx euros la première année")

Bien souvent, le simple fait de répondre à ces quelques questions élémentaires permet de faire tomber la magie de la présentation. Voici des réponses simples à chacun des points qui peuvent sembler mirifiques dans ces quelques minutes de vidéo :

En effet, la majorité de ces "coachs à succès" (selon leurs propres dires) :
  • - Ne réside pas en France ou en tous cas ne paie pas ses cotisations sociales ni charges en France
  • - N'a qu'un statut libéral (Entreprise Individuelle) ou Auto-Entreprise (Micro-Entreprise maintenant)
  • - N'a pas de véritables salariés, mais fait appel à un réseau d'indépendants ou de prestataires de services trouvés grâce à des plateformes d'offshore/nearshore ou de télétravail "mondialisé"
  • - N'a somme toute que des revenus très modestes si on retire les coûts fournisseurs, les charges, les taxes... etc Bien souvent c'est pour réduire ces charges que ces personnes vivent à l'étranger (on parle d'"optimisation fiscale", relire le point numéro un)
  • - Bien qu'ils se défendent de vendre des solutions miracles, ces communicants ne font pas autre chose car ils parlent dans le vague ! En effet, ils n'estiment jamais combien de temps il vous faudra travailler, ni au bout de combien de temps vous pourrez espérer générer une fourchette de revenus. Donc ils se défendent de vous vendre un produit ou service miracle, mais c'est bien exactement ce qu'ils font. En ne vous parlant que des bénéfices de leurs promesses de vente, ils n'ont rien à mettre en face dans l'argumentaire des inconvénients. Leur système repose sur une mise en avant et en abyme des aspects positifs : vous allez enfin pouvoir faire ce que vous aimez, vous allez pouvoir gagner de l'argent grâce à votre passion, vous allez aider les gens et rendre les autres heureux, vous allez pouvoir donner un sens à votre vie...

L'effet réseau du MLM

Pour lancer un produit ou un service, ces entrepreneurs du web ont bien compris que l'union faisait la force. Et donc plutôt que de se retrouver seuls à travailleur leurs listes d'email, ils vont miser sur l'effet réseau multi-niveau. En croisant leurs listes de contacts, ces vendeurs vont placer tous leurs espoirs dans l'effet boule de neige, qui pourrait même se transformer en effet viral (mais gare à l'effet Streisand).

Recommandations en réseau

En planifiant leurs opérations de prospection, ils vont ainsi toucher graduellement une plus large audience, par vagues successives.

D'une part une audience qu'ils n'auraient jamais pu adresser s'ils étaient restés seuls, et d'autre part un effet levier qui permet de faire travailler le bouche à oreille, en espérant générer un buzz médiatique.

Exemple de ce système de recommandation multi-niveau : tous les emails qui commencent par "J'ai un ami qui...". La variante la plus utilisée est "Je souhaite vous faire profiter de la découverte d'un ami..."

L'approche est évidente : l’émetteur du courrier NE VEND RIEN ! Il ne fait que recommander un de ses "amis".

Il est d'ailleurs amusant de relever que pour ces marketeurs, toute personne capable de les recommander est un ami. De la même façon, ils se déclarent "amis"de tous ceux/toutes celles qu'ils recommandent eux-même. Normal : on ne peut pas décemment recommander un inconnu. C'est bien une des raisons principales pour laquelle le MLM s'épanouit si bien dans le monde virtuel d'Internet : chaque relation a un intérêt à être envisagée comme "amicale". D'où la course à la popularité sur les réseaux sociaux : followers, amis, abonnés, nombre de cercles, etc

En SEO, Google a lutté contre ce travers en imposant l'attribut "nofollow" aux relations conférées par les liens hypertextes. Pour contrer ces "votes de popularité", certains logiciels adoptent systématiquement cette forme de censure (qui dénature la notion de lien, à l'origine même du web pensé par Sir Tim Berners Lee) et affublent tout lien d'un rel="nofollow".

Pour l'heure, Google est complètement impuissant face au Marketing de Réseau, car il n'est pas en mesure de dissocier ce qui est amené "naturellement" dans le MLM de ce qui est juste une affaire d'intérêts partagés, donc de copinage. Le principe de réciprocité "je te rends un service, à charge de revanche" est en effet une notion très subjective pour le moteur de recherche qui ne parvient pas encore à qualifier automatiquement ce genre de relations pourtant biaisées car fausses.

En effet, si ces vendeurs n'avaient aucun intérêt financier à arroser leurs listes de prospects de ces recommandations en chaîne, feraient-ils la promotion de soi-disant "experts" comme eux dans des domaines auxquels ils ne connaissent rien ?

Vous lancez, ils lancent... un service extra-or-dinaire

Ces membres de réseaux de recommandation s'associent donc temporairement au gré des lancements de leurs produits ou services (bien souvent des formations pour tout et n'importe quoi).

Il vous suffit de vous inscrire auprès d'un d'entre eux pour commencer à être inondé de leurs lettres de vente. Puis au bout de quelques semaines il y a fort à parier que vous allez recevoir des recommandations pour les produits ou services de leurs amis. Très vite, vous risquez de vous retrouver à l'intersection de leurs fichiers de prospection. Et c'est alors que les ficelles du MLM vont apparaître aussi grosses que des baobabs :

  1. > Lundi, Thierry (prénom fictif) vous envoie un mail qui vante la prochaine formation vidéo à venir de son ami Pierrick (prénom fictif). Bien entendu, il en fait les louanges grâce à un bon gros storytelling, et vous êtes prêt à vous inscrire sur la liste de Pierrick pour bénéficier d'une vidéo gratuite et être prévenu en avant-première de la sortie de sa formation unique, efficace et pas chère. Après confirmation de votre inscription vous commencez à recevoir des mails directs de Pierrick.
  2. > Quelques temps près la sortie de sa formation extra-or-dinaire, c'est au tour de Pierrick de vous vendre une autre offre exceptionnelle, celle d'Aldo (prénom fictif). Curieux, vous vous inscrivez à sa liste.
  3. > Et ainsi de suite... Au bout de quelques mois, vous devriez pouvoir identifier le réseau de ces vendeurs de rêves. Comme ils se recommandent entre eux, on croise souvent les témoignages de l'un pour l'autre, que ce soit en vidéo, par email, par commentaire ou tout autre moyen, par exemple la promotion indirecte d'un produit ou service d'un autre membre du réseau (par exemple, une simple mention comme "après avoir suivi la formation vidéo de ...")

J’espère que ces quelques paragraphes vous auront permit de reconnaître les techniques MLM afin de les identifier rapidement lorsque vous serez confronté à l'une d'elle. Votre bénéfice sera multiple et immédiat : vous ne perdrez pas votre temps avec leurs campagnes de lancement, et encore moins votre argent ;-)

D'ailleurs, avez-vous déjà été en contact avec ces pratiques ? Avez-vous été tenté ? Avez-vous "craqué" pour un produit ou service vendu ? N'hésitez pas à nous faire part de vos (més)aventures !