Au nom de l'innovation

Je vais prendre un exemple on ne peut plus clair. Pour cette rentrée 2014, les boîtes aux lettres sont remplies à craquer de publicités pour les enseignes de distribution bien connues.

Il s'en trouve une qui tient le haut de la barre en ce qui concerne l'aménagement et l'équipement de la maison à faire soi-même. En feuilletant son catalogue, j'ai eu l'impression d'avoir vécu quelques années dans un autre pays, tant les prises de vues photographiques de type "home-staging" et les descriptifs regorgeant d'expressions technologiques s'appliquent désormais à de simples appareils destinées à chauffer les pièces de la maison.

Oui, vous l'avez compris, on parle de radiateurs.

Mais pas le genre d'appareil en fonte gondolé pesant une tonne que mon père, plombier-chauffagiste de son métier, portait sur son dos dans les années 1970. Non. Plutôt un truc super design. Jugez plutôt :

Les caractéristiques des solutions de chauffage (ça sonne mieux que "radiateurs" ou "poêles")

Matériaux disponibles :

  1. fonte
  2. réfractite
  3. verre rayonnant
  4. inertie fluide
  5. pierre naturelle
  6. acier ?

J'ai supposé que les radiateurs qui n'avaient pas de mention étaient en acier. Ce sont les moins chers.

Système de régulation et mise en marche : le thermostat

  1. Electronique
  2. Programmable
  3. Par fil pilote
  4. 6 ordres
  5. programmes pré-enregistrés et/ou personnalisables
  6. Affichage digital (avec des doigts, donc)
  7. Affichage digital rétro-éclairé
  8. Indicateur de consommation (calculette non fournie pour faire le calcul en fonction de son fournisseur, du prix du gaz ou de l’électricité de sa localité, du tarif heure creuse/heur pleine, etc)
  9. Détecteur de fenêtre ouverte
  10. Détecteur d'occupation

Options supplémentaires :

Sécurité enfant : verrouillage des commandes
Système antisalissure : évite le noircissement des murs

Des expressions qui vendent du rêve
:
  1. Chaleur douce
  2. Chaleur instantanée
  3. Chaleur constante
  4. Chaleur maîtrisée
  5. Chaleur homogène
  6. Chaleur enveloppante

Et enfin, le meilleur pour la fin, l'utilisation de l'expression "cœur de chauffe" pour désigner... le corps du radiateur.

Tout laisse à penser que ces gadgets technologiques, bien qu'utiles parfois, ne sont là que pour justifier les prix des appareils en vente.

Là encore, la promesse de réaliser des économies d’énergie est prétexte à un prix qui lui, n'a rien d'économique et que l'on doit régler de suite...

Parier sur l'avenir est l'eldorado du futur,  une fuite perpétuelle en avant

Rappelons que pour réaliser des économies d'énergie, il faut d'abord éviter d'en consommer inutilement et consciemment (laisser la lumière allumée, la télévision, la radio, l'ordinateur...) sans avoir à dépenser plus pour une technologie qui corrige un défaut humain, comme ici le détecteur d'occupation...

Cette technologie fait de nous des paresseux, des laxistes, des assistés qui ne se donnent pas la peine de réfléchir, mais qui préfèrent dépenser de l'argent dans des appareils sophistiqués principalement pour pallier leurs défauts ou carences.

Et avant de vous poser la question du meilleur radiateur pour votre maison, pensez à vérifier l'isolation de vos murs, de votre toiture, de vos combles... Car un appareil de chauffage à 600 euros ne remplira pas sa promesse de vous faire réaliser 45% d'économie d'énergie si votre laine de verre, laine de roche ou autre isolant a plus de 20 ans d'âge...

Mais ça, le vendeur de radiateur ne va pas vous en parler, ce n'est pas de son ressort !