Donc les vendeurs de rêve sont aujourd'hui ceux qui proposent une formation. Pour apprendre à utiliser et à tirer le maximum de ces outils. Pour devenir expert, donc.

En détournant l'attention de l'objet de vente à la formation, il est plus facile d'amener le prospect à se projeter dans une promesse d'idéal. En effet, le prospect a l'esprit embrumé pour se poser les bonnes questions comme :

  • Si l'outil était si efficace que ça et permet de gagner beaucoup d'argent sur internet, pourquoi on essaie de me le vendre ? Pourquoi le vendeur ne le garde t-il pas pour lui ?
  • Le vendeur se décrit lui-même comme formateur en marketing, coach en webmarketing, expert en ceci et cela, et moi je suis censé devenir aussi bon que lui simplement avec une, deux ou trois vidéos ?

Grâce à la puissance du web

Comme nous l'avons vu dans notre article précédent sur l'eldorado des sites de niche, le web est porteur de cet aura mystique qui permet de croire eux rêves les plus fous !

Les vendeurs de rêve utilisent le coté "mass-media" du web pour décrire une écosystème parfait : ce qui est conçu et fabriqué pour une personne peut être vendu à des milliards d'internaute. Le coût d'une production dématérialisée reste le même, alors que les bénéfices sont bien exponentiels. En gros, vous passez du temps au départ pour :

  1. Chercher et trouver une idée
  2. Ramasser ce qui existe déjà sur le web sur le sujet et le refaire à votre sauce
  3. Vendre directement votre produit, service ou solution, mais aussi indirectement (via affiliation), sous tous les formats disponibles : vidéos, pdf, ebooks, podcasts, séminaires, etc : le fond est le même, seule la forme change !
  4. Générer des bénéfices grâce à l'affiliation car il y a fort à parier que vous saurez vous entourer d'experts sur les sujets connexes à votre idée : vous leur apportez des clients, et ils vous récompensent avec des commissions !

Rentabilité assurée !

Une fois que vous avez mis ce système à cash en marche, que vous le vendiez une fois, 5 fois ou 3000 fois : ce n'est que du bénéfice ! Évidemment au départ vous vous arrangez pour le vendre suffisamment cher pour qu'il couvre votre investissement (surtout en temps).

Plus le temps va passer plus vous allez brader votre produit ou solution et proposer de nouveaux services complémentaires.

L'erreur des débutants

Est de croire qu'une fois lancé votre produit va vous permettre de vivre sans travailler plus, comme si votre idée était une rente à vie.

En général une idée marketée et bien pensée peut durer dans les domaines du développement personnel et de l’entrepreneuriat solo (small office home office, infopreneur) de 2 à 3 ans, après elle est reprise un peu partout et s’essouffle. Il faut donc veiller à ne pas s'endormir sur ses lauriers, et toujours chercher de nouveaux concepts !

La deuxième erreur du débutant en site de niche

Est de croire que le succès, la rémunération conséquente (quel que soit le système de monétisation choisi, nous y reviendrons dans un prochain article) va venir assez vite. En général le débutant se donne un an ou deux, "pour voir". Et même s'il s'investit corps et âme dans son projet de blog de niche, le succès se fait attendre. C'est la triste vérité pour 99,9% des infopreneurs qui se lancent en récupérant une idée "de site qui cartonne". Seul celui ou celle qui a une idée opportuniste et de la chance (bon service ou produit au bon moment), soit 0,1%, voit le succès arriver rapidement.

Combien de sites sur le thème du développement personnel, de l'indépendance financière, de la liberté et la facilité d'entreprendre sur le web ? Cherchez un peu et vous en trouverez une grande majorité laissée à l'abandon : depuis un ou deux ans, plus de billets, plus d'articles, plus rien sur les réseaux sociaux ! Le porteur de l'idée s'est essoufflé et a fini par lâcher prise, devant les résultats trop médiocres, et malgré cela devant la concurrence qui ne cesse de prendre de l'espace.

Eh oui, car le vendeur de rêve lui, continue de vendre ses services, ses prestations, ses formations pour "gagner de l'argent sur le web" ou encore "générer des revenus passifs".

Donc il vous a vendu une idée, il a empoché votre argent, et il continue de mettre sur le marché vos concurrents qui, plein de fougue et d'espoir, se lancent eux aussi à corps...perdu.

Aux Etazuni, nous avons analysé ce marché de la "poule aux œufs d'or", et nous allons vous partager les raisons de l'échec pour près de 80% de ceux qui lancent un site de niche après avoir acheté une formation sur internet.

Si vous avez essayé l'aventure entrepreneuriale, sans succès, Etazuni vous donne une place dans sa tribune pour que, vous aussi, vous puissiez partager votre histoire de site web de niche ! Les commentaires vous sont ouverts !