Les 10 ingrédients magiques pour gagner 100 euros par mois de salaire sur le web

Voici ce qu'il te faut, jeune padawan du web eldorado !

1/ Empathie


Merci merci c'est super d'être là. Vous êtes géniaux et je vous aime.

2/ Storytelling


Il faut faire un parallèle vie antérieure morne et moutonnière, avec la projection de l'émancipation de devenir indépendant financièrement. Très nombreuses analogies avec la culture populaire, et des références constantes à des anecdotes personnelles.

Le scénario est toujours le même :

Le vendeur de rêve se trouve dans un décor idyllique, et il nous parle de sa vie antérieure. Par exemple, il se trouve sur une plage aux Bahamas et nous raconte combien sa vie de fonctionnaire était vide de sens.

Variante : cette personne a eu un déclic suite à une mésaventure. Il peut s'agir d'un accident grave qui l'a fait réfléchir à ses priorités. Ou la perte d'une membre de la famille ou d'un proche. Bref : il y avait un avant (gris, insignifiant, ennuyeux), et il y a un après-déclic. La vie de cette personne est désormais totalement transformée.

Comme si c'était une autre personne avec une autre vie, en fait.

3/ S'inspirer de ce qui existe déjà

C'est un euphémisme. Le vendeur de rêve te dit qu'il a adapté son produit ou service par rapport à une offre existante mais différente. Par exemple, qu'il s'est inspiré de méthodes venues tout droit des Etats-Unis. En fait, la plupart du temps, c'est du plagiat pur et simple. Seul le nom de la méthode magique pour gagner 300 euros par mois change. C'est ce qu'on étiquette souvent "nouveauté" : rien n'est nouveau sinon la forme. C'est la force de l'innovation (nous y reviendrons).

4/ vendre avant d'avoir produit


C'est un leitmotiv. C'est contre les schémas de pensée de l'ère industrielle, qui préconisaient une étude préliminaire, du prototypage, du test et de l'amélioration avant toute production destinée à une cible. Désormais le schéma disruptif est à l'opposé : plutôt que de perdre du temps et de l'argent à penser un produit et à le peaufiner, on l'élabore en direct avec ses clients qui deviennent des cobayes.

5/ co-working, co-construction du produit/service


Plus on arrive à faire faire par les autres, mieux c'est. Il faut donc impliquer les clients. Manager une communauté (community management). Plus les clients seront impliqués et motivés, mieux on pourra améliorer le produit ou le service, et leur vendre les améliorations qu'ils auront eux-même proposés et aidés à développer et mettre en place.

5bis/ Faire pareil sur la page de vente : quels services attendez-vous ? quelles difficultés pensez-vous rencontrer ? Engager les prospects à vous envoyer leurs questions par email, et vous engager à y répondre publiquement. Très malin, car vous pouvez bien sûr choisir de ne publier que celles qui vous intéressent, pour lesquelles vous apportez une solution. Et vous gardez bien au chaud celles qui pourraient faire évoluer votre offre. Ainsi, pas de risques que vos concurrents vous piquent les bonnes idées ! L'innovation est une des clés de la vente, Etazuni vous l'a déjà dit !

6/ engager les prospects à acheter des produits ou services affiliés (solution webinaire, outil de gestion CRM, outils MLM, logiciels gestion emailing...)


Avec un panel d'offres complémentaires, le vendeur de rêve touche une commission même si ses clients n'achètent pas son produit ou service !

7/ s'appuyer sur un réseau de partenaires


 ("confrères", pas "concurrents") qui peuvent utiliser leurs bases de prospects froids en échange de commission

Réciproquement au point 6, il est facile de faire vendre son produit ou service par ses confrères qui n'ont que faire de leurs propres prospects froids !

8/ élaborer un scénario de recette avec hypothèse de vente

Le prospect se projette comme gagnant des milliers d'euros pour quelques heures de travail

C'est là où il faut être un minimum bon acteur. Sans charisme et/ou entraînement, le vendeur de rêve est épinglé comme bouffon de service au bout de 10 secondes de vidéo où on le voit lire son texte avec grand'peine, sur un ton monocorde ou au contraire exagérément enjoué ou enthousiaste.

9/ inciter à l'action


Retirer les bonus, arrêter la vente de l'offre à une certaine date limite, proposer des facilités de paiement...

Il faut ferrer le prospect tant qu'il est sur la page !

10/ promesse


Dire qu'on donne tout, qu'on livre toute son expérience, qu'on se met nu devant le prospect. C'est une version moderne du commercial qui fait le coup de vous faire patienter dans le hall du concessionnaire automobile, en disant "je vais demander à mon supérieur". Vous savez, il vous laisse 10 minutes puis il revient triomphalement en vous disant "c'est ok pour une remise de 2%, mais je ne pourrais pas obtenir plus".

Bonus : 11/ Le truc


Évidemment personne ne va vous dire que l'ingrédient magique de cette recette magique, c'est vous. Toutes les astuces énoncées ci-dessus ne servent qu'à vous faire signer et acheter le produit ou service. A partir du moment où vous cliquez sur le bouton "oui, j'accède à cette formation en ligne et à tous ses bonus d'une valeur de 57 000 euros pour seulement 400 euros en 4 paiements sans frais", vous venez de démontrer l'efficacité de la technique de vente.

12 : Les Nouveautés Amenées Par Les Techniques de Manipulation Mentale (Bonus N°2)

N'est pas The Mentalist qui veut. N'empêche que la plupart des meilleurs copywriters des Etazunis se sont vite rendu compte que plus ils faisaient croire à leurs prospects qu'ils n'étaient pas qualifiés pour acheter leurs produits, plus ceux-ci étaient persuadés qu'ils devaient l'être.

En gros et pour résumer : n'achetez pas ma formation si vous croyez que :

> C'est facile et ça peut rapporter gros

> Vous pensez gagner 300 euros par mois sans rien faire et vivre ainsi de vos revenus passifs sur le web

Pourtant, c'est bien ce qui est implicitement promis !

C'est un peu comme le loto ou les jeux à gratter de la Française des Jeux: "C'est facile et ça peut rapporter gros". Personne ne dit le contraire. Toute l'équivoque est sur la partie "ça peut rapporter gros". En lisant cette phrase, personne ne songe vraiment à :

> gagner 1 euro, ou même 20 euros

> ne rien gagner du tout et avoir perdu de l'argent

Évidemment, tout le monde se prend à rêver de gagner un gros chèque !

BREF !

En fait, en tant que vendeur de rêve tu peux dire tout ce que tes détracteurs pourraient dire sur toi. Mais comme tu le dis avant eux, eh bien tu leur cloue le bec, et en même temps tu renforces ton attractivité puisque tu fais croire que ta formule pour gagner de l'argent n'est pas pour tout le monde, alors que toi tu veux bien prendre l'argent de tout le monde !

Bonus N°3 (point 13) : les nouveautés légales que tu peux utiliser à ton compte

Genre, le remboursement intégral "satisfait ou remboursé" si le produit/service ne donne pas satisfaction. C'est une obligation légale. Et en plus, pour la vente par correspondance, il y a un délai de rétractation de 14 jours (Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10485)

Seulement les vendeurs de rêves t'affichent ça partout sur leur site comme s'ils le proposaient d'eux-même. Bah non, c'est obligatoire mais eux s'en servent comme d'un argument supplémentaire. Malin non ?

Bonus N°4 (tu suis ?) : variations sur le même thème

Si tu as commencé en te positionnant comme un infopreneur les pieds dans l'eau, avec un chapeau de paille sur la tête et des autochtones exotiques qui passent en arrière-plan, alors tu es invité à varier un peu tes présentations. Car sinon le prospect peut finir par se méfier du décor paradisiaque que tu mets toujours en avant. Donc tu joues la simplicité, tu fais des vidéos chez toi.

Si par contre tu as commencé en faisant des vidéos chez toi, avec le coin du mur en fond, alors il serait pas mal que tu changes un peu d'air. Sans quoi le prospect peut penser que tu racontes des conneries et que tu tournes tes vidéos dans ton studio de 2x3 mètres carrés en banlieue. Pas très glamour ni cohérent avec quelqu'un qui vend une formation pour être financièrement indépendant et affirme être sorti de la monotonie ! C'est plutôt un coup à se faire épingler comme porteur d'un not provided bancaire !

Bonus du Bonus : le petit geste commercial en plus

Certains vendeurs de rêve ne s'imposent aucune limite à ce niveau, et proposent des dizaines de bonus. Souvent des contenus recyclés qui ne génèrent plus de vente directement (à cause d'une thématique moins porteuse, de la concurrence, de l'écosystème...)

Un peu comme si, sur ce blog Etazuni l'eldorado du web, je vous proposais en Bonus mes anciens articles regroupés au format PDF.

Les laissés pour compte des vendeurs de rêve

Conclusion : Toutes ces astuces peuvent être utilisées à plus ou moins bon escient. Je considère pour ma part qu'il est très facile de se rendre compte de l'ampleur des dégâts en cherchant des sites ou blogs sur le développement personnel par exemple. On en trouve des milliers. En affinant la recherche, on en trouve des centaines qui sont abandonnés.

Pourtant, ils ont été réalisés avec les méthodes mises en avant et vendues par les infopreneurs du web. La plupart satisfont les critères de ces formations pour lancer son activité sur le web :

  • Site internet moderne, réalisé avec un CMS simple comme WordPress
  • Achat d'un template et de modules qui permettent de le personnaliser graphiquement et de l'optimiser techniquement
  • Publication de nombreux articles rédigés autour de mots-clés bien identifiés, à un rythme régulier
  • Captation du prospect par une pop-in demandant un email, pour bénéficier d'avantages supplémentaires
  • Diffusion sur les réseaux sociaux...

Malheureusement la majorité de ces sites finissent par être abandonnés.

Parce qu'ils ne remplissent pas les conditions, parce que le succès espéré et promis n'est pas au rendez-vous.

Bref.

Etazuni vous a livré les astuces pour faire comme les vendeurs de rêve qui pullulent sur le web. A vous de faire mieux !